Prophéties
Page 37 sur 42

A partir de Patalaloka, la planète la plus basse située en Enfer, un feu se développe émanant de la bouche du Seigneur Sankarsana, émanation plénière de Krishna. Ces flammes tirant vers le haut, poussées par de grands vents, brûlent tout dans toutes les directions.

Des hordes de nuages appelées samvartaka versent des torrents de pluie pendant cent ans. Les gerbes de pluie aussi grosses et longues que celles qui jaillissent des trompes des éléphants, inondent tout, et les précipitations mortelles submergent la galaxie entière dans l’eau.

Puis, Vairaja Brahma, l’âme de la forme universelle abandonne son corps universel, et entre dans la nature subtile (éthérée, spirituelle), non manifestée, comme un feu qui manque de combustible.

Privé de sa qualité d’arôme par le vent, l’élément terre se transforme en eau, et l’eau, privée de son goût par ce même vent se confond avec le feu. Le feu, privé de sa forme par l’obscurité, se dissout dans l’élément air. Lorsque l’air perd sa qualité de toucher par l’influence de l’espace, l’air se fond dans cet espace. Lorsque l’espace est privé de sa qualité tangible par l’Âme Suprême sous la forme du Temps, l’espace fusionne en faux ego dans l’ignorance.

Les sens matériels et l’intelligence se confondent en un faux ego dans la passion dont ils sont issus, et l’esprit, avec les êtres célestes, fusionne en faux ego dans la vertu. Ensuite, le faux ego total, avec toutes ses qualités, fusionne dans l’agrégat des vingt quatre éléments de la nature matérielle.

Telle est maya, l’énergie illusoire de la Personne Suprême. Cette puissance illusoire, constituée des trois attributs et modes d’influence de la nature matérielle ; la vertu, la passion et l’ignorance, est habilitée par le Seigneur pour la création, l’entretien et l’anéantissement de la galaxie matérielle.

Lorsque vient le temps de la dévastation, et qu’Anantadeva, l’émanation plénière de Krishna, désire détruire toute la création, Il se met légèrement en colère. Alors du milieu de ses sourcils apparaît Rudra (Siva), qui possède trois yeux et brandit un trident. Ce Rudra, également connu sous le nom de Sankarsana, émanation plénière de Krishna, incarne les onze Rudras (les onze manifestations de Siva). Il apparaît afin de détruire toute la galaxie.

Lorsque vient le temps de l’anéantissement, Siva, tout échevelé, transperce de son trident les maîtres des différentes directions. Il rit et danse fièrement, éparpillant les mains comme des drapeaux, tout comme la tempête éparpille les nuages de par le monde. Sa puissance est énorme.

Au moment de la dissolution, Siva, son trident à la main, exécute une danse au-dessus des dirigeants des différentes planètes. Sa chevelure tombe en désordre tout comme les nuages s’éparpillent dans toutes les directions, afin d’inonder les diverses planètes sous d’incessants torrents de pluie. Au cours de la dernière phase de cette apocalypse, toutes les planètes sont inondées, et c’est la danse de Siva, dite « danse de la dissolution », qui provoque ce déluge.

Facebook

VISITEURS

4114700

Visiteurs en Ligne

4114700





Visiteurs par pays